13 minutes jeunes chercheurs

Des lycéens participant à Échanges Phocéens ont eu l’opportunité d’assister à 6 conférences de jeunes chercheurs. Chacun avait 13 minutes pour expliquer simplement et de la forme la plus intéressante possible leur spécialité. A titre d’exemple, un mathématicien à pu donner ses astuces pour tricher aux jeux de cartes !

Cette rencontre a eu lieu à l’Alcazar, bibliothèque mythique de Marseille, qui s’efforce de faire découvrir des notions telles que les inégalités sociales ou la douleur, au travers de ces conférences ludiques et néanmoins intéressante.

 

Publicités

Petite Présentation du Programme !

Quoi ? Où ? Comment ? Par qui ? Pourquoi ?

Toutes les réponses à ces interrogations sur le programme de tutorat de Centrale Marseille, Echanges Phocéens, dans cette vidéo. On vous laisse la découvrir, vous interroger, et nous contacter pour poser toutes vos questions. Que ce soit par Facebook ou de vive voix à l’école, on est présent ! 😉

SimONU, le reportage

SimONU est une Simulation extraordinaire de l’ONU ! 😮

SimONU

Les étudiants et tuteurs qui y participent tentent de répondre à des problèmes encore d’actualité en 2017.

 

La vidéo présente en plus de détails l’organisation de la journée, et les solutions proposées suite aux différents débats.

Une centaine de lycéens ont eu la chance de participer à cette grande journée organisée par Phoenix, l’association de tutorat de Kedge. Parmi eux, trois tutorés d’Echanges Phocéens, ainsi que leur tuteur préféré ont représenté la Russie.

Les quatrièmes de Renoir présentent la chronique n° 4 !

On a aimé les jeux de rôle, surtout celui où on devait simuler les entretiens d’embauche. On devait utiliser des stéréotypes pour donner de l’humour à nos simulations.

On aime plus les jeux de rôle que les autres activités car cela suscite de l’ambiance et provoque de la bonne humeur. C’est intéressant car on peut ressentir ce que la personne qu’on simule ressent.17759309_10210455559684426_1139427048_o

On a joué les rôles d’une fille bête, d’une femme africaine, d’une fille qui venait des quartiers Nord de Marseille, d’un garçon impoli, d’une embaucheuse très stricte, de sœurs siamoises, d’une fille accompagnée de sa mère, etc…

 

Chronique n°3 des troisièmes !

Salutations !

        Nous nous présentons, nous sommes les élèves tutorés de 3ème du collège Auguste Renoir. Nous écrivons pour partager avec vous notre expérience aux côtés de plusieurs intervenants de la formation SimplonMars (Big Up à vous !!!). Le thème étant : « Le développement web ».

 Ce projet est la suite de plusieurs modules sur des thèmes différents.

         Cette expérience nous a permis de découvrir ce qui se cache derrière Internet. C’était enrichissant car on navigue la plupart du temps dessus sans savoir à partir de quoi les pages et les sites sont fait.

          Lors de ces séances nous avons manipulé diverses choses telles que des modifications d’apparence sur Youtube et Google. Nous avons aussi appris les fonctions et les modes d’utilisation des outils de développement comme la touche F12 (pour les afficher). De plus nous avons eu la chance de créer un site web  et même de voir comment faire des programmations grâce à un jeu. Ces programmations servent à créer des jeux vidéo ou autre.

          Pour conclure ces séances les intervenants nous ont montré les jeux qu’ils ont pu créer.

Enfin, nous avons fait un goûter qui nous a plu à tous.

 

Les Miss Phocéennes – Chronique 2

17273530_10212203371937974_1397210723_o

Bonjour, ici les tutorés du groupe de terminale C.

Notre fil rouge cette année est le réaménagement du fort d’Entrecasteaux, un ancien fort qui a été construit sous le règne de Louis XIV pour se protéger des marseillais.

Après avoir servi de base militaire et avoir été laissé à l’abandon, sa rénovation a été prise en main par l’association Acta Vista.

C’est une association qui vient aider les personnes sans emploi dans leur réinsertion sociale et professionnelle en leur apprenant les métiers de la rénovation.

Le fort d’Entrecasteaux a, d’une vue aérienne une structure en forme d’étoile et entre ses murs en pierre rose une grande cour. Les pierres qui venaient de Martigues à l’époque doivent être rénovées et sont maintenant prisent en Espagne.

À la première visite, on a vu les salles rénovées à aménager et les ateliers de menuiserie, maçonnerie, taille de pierre et de ferronnerie avant de voir un film sur les projets de l’association.

À la seconde visite, on s’est intéressé aux différents métiers enseignés et nous avons discuté avec les chargés de recrutement pour savoir comment étaient recrutés les apprentis : pour leur motivation et leur projet professionnel. Et enfin on a découvert le métier de celui qui s’occupe de trouver de nouveaux chantiers de rénovation, Acta Vista a le projet de s’étendre dans toute la France.

Suite à cela, une intervenante est venue à Centrale, étant étudiante en architecture à l’école d’art de Marseille, elle a pu nous aider à mettre en situation, à l’aide de plans, les salles que nous voulions aménager. Notre idée principale était de reconvertir le fort en un lieu ludique et culturel dirigé sur la ville de Marseille.

17311891_10212203377938124_14520600_oEn définitive, on peut dire, concernant le fort, que sa localisation est un point positif du fait que l’on a une bonne vue d’ensemble sur toute la ville. Cependant il reste difficile d’accès pour les personnes à mobilité réduite ou les personnes âgées du fait de sa hauteur.

Notre quotidien à Echanges Phocéens – Chronique 1

17200326_1840355816225114_48965503_o

Bonjour, nous sommes le groupe de tutorat de première C.

Les séances Echanges Pho, c’est une bonne ambiance, avec des jeux collectifs. L’équipe de Beligh est souvent victorieuse, ce qui déplaît à Myriam qui ne cesse de se plaindre : jalousie ou amour ? Car Echanges Phocéens, c’est également de belles rencontres ; Echanges Pho ça rapproche.

Et puis Echanges Pho, c’est également les modules (cf photo) et les sorties. Par exemple, le module « Voile », avec sortie en mer ! Mais également le module « Santé » pendant lequel Kintana a magnifiquement joué la victime. Et puis, ce module a permis également de faire une révision anatomique, lorsque Beligh confondait genoux et chevilles.

Cet article est également l’occasion rêvée pour souligner la ponctualité de Thomas. C’est le seul à l’heure et c’est tout à son honneur. Sarah et Beya n’en reviennent toujours pas.

Echanges Pho c’est aussi les tuteurs. Omar est retourné à ses origines, au pays des sorciers, et on ne l’a pas vu pendant trop longtemps. Isabella c’est notre deuxième maman, et fait des gâteaux qui rendent fous. Baptiste est proche de ses tutorés, il est en quelque sort le grand-frère de toutes et tous.

Enfin, Echanges Phocéens, c’est surtout les goûters, peu fréquents mais toujours accueillants.